blog

Le dénivelé, comment le décrypter ?

Dès que vous vous lancez dans une activité outdoor en montagne qui nécessite de se déplacer (randonnée, trail, vtt…), vous êtes forcément confronté à cette notion. Les plus aguerri.e.s connaissent son sens mais la plupart l’ignorent ou alors c’est « juste une indication pour dire que ça monte » et on peut vite se faire avoir. Mais il ne faut pas prendre le dénivelé à la légère car dès qu’il y en a un peu, la distance ne compte plus. 😨

Au départ du sentier, les panneaux de balisage ne mentionnent que le temps et/ou la distance, impossible de connaître le dénivelé qui nous attend. Sauf qu’il ne faut pas oublier qu’une sortie en montagne se prépare à l’avance : connaître sa forme physique et son niveau, estimer le temps de marche, définir les points de haltes, préparer son matériel mais aussi être attentif à la météo… pour éviter les mauvaises surprises. 😉

Pour une sortie au top, voici comment décrypter le dénivelé.

Pour commencer, le dénivelé c’est quoi ?

Faisons court ! Il permet d’évaluer la différence d’altitude entre deux points géographiques. Grâce à lui on peut évaluer la difficulté, le temps de notre parcours et ainsi mesurer les efforts que nous allons devoir fournir. 

Global, positif, cumulé, négatif… ça veut dire quoi ? 

Il y a plusieurs utilisations du mot dénivelé. Sa définition reste la même mais son calcul est différent.

  • Le dénivelé global : c’est la différence d’altitude entre votre point de départ et votre arrivée. On vous le met pour info mais cette donnée n’a pas vraiment d’intérêt, le plus important c’est les notions du dessous. 😅
  • Le dénivelé cumulé : souvent confondu avec le dénivelé global, c’est la somme de toutes les différences d’altitudes/ dénivelé sur l’ensemble de votre parcours. On additionne toutes les montées et toutes les descentes. C’est le plus important suivie de ses deux copains, le dénivelé positif et négatif.
  • Le dénivelé positif : écrit D+, il recense les mètres à monter. Si dans votre parcours il y a des descentes, elles ne seront pas prises en compte dans le calcul du dénivelé positif. Il est le meilleur indicatif pour se donner une idée du parcours qui vous attend et c’est souvent celui que vous lirez le plus. 
  • Le dénivelé négatif : il correspond à la descente. Plus le dénivelé négatif est élevé, plus il y a des chances que les montées qui arrivent après soient raides.

Pas besoin de faire des maths, on vous explique comment lire les données 🤯

Plus besoin de calculer le dénivelé, aujourd’hui différents outils existent, soit avec internet soit au format papier. Sur les sites comme visorando, tous les dénivelés sont indiqués.

Carte IGN

Une carte IGN est également disponible et elle permet de voir le parcours, les reliefs ainsi que différents repères tout le long de votre sortie.

Repère le long de votre parcours
Diagramme de dénivellation

Le diagramme de dénivellation vous permet de visualiser la randonnée qui vous attend.

Comprendre une carte IGN

À première vue, lire et comprendre une carte IGN (Institut Géographique National) ou carte topographique semble être un vrai casse-tête. On vous explique comment s’y prendre, vous pourrez bientôt frimer devant toute votre famille ou vos amis. 😇

Pour lire une carte IGN il faut utiliser les petites lignes marron. Certaines sont plus épaisses que d’autres et comportent des chiffres : c’est l’altitude. Sur toute la ligne, l’altitude restera la même.  

Plus les traits sont rapprochés, plus il y a d’altitude et la montée est raide. On peut alors repérer les endroits où il y aura des falaises. 

Au contraire, plus les traits sont éloignés, plus le terrain est plat. 

Les lignes qui forment un cercle représentent un sommet

Pour connaître un dénivelé, il suffit de prendre deux chiffres et calculer la différence d’altitude entre les deux. Rien de plus facile !

Les petits pièges à éviter…

La distance et le dénivelé vont être deux facteurs qui vont vous permettre de déterminer le parcours de votre rando. Il faut bien prendre en compte ces deux données pour mieux appréhender votre marche. 

Si le dénivelé positif est D+ 500 sur 10 km, on sait que la randonnée sera plutôt simple. Mais au contraire, si c’est D+ 500 sur 3 km, il faut s’attendre à ce que la montée soit rude. 

Et voilà, maintenant vous savez ce qu’est un dénivelé et comment le lire. Vous êtes prêt pour votre prochaine sortie, plutôt carte papier ou numérique ?

 

Laissez un commentaire